64 jours depuis mon premier Miracle Morning!

Tamara/ mai 31, 2017/ Prendre conscience/ 0 comments

J’ai découvert le livre du Miracle Morning dans la bibliothèque de ma commune. Aujourd’hui cela fait 64 jours que je le pratique ! Woohoo ! Et ne croyez pas que ça m’oblige à me lever à une heure qui est contraignante. Bien au contraire ! Le moment du Miracle Morning est devenu pour moi un des moments les plus sympas de la journée, et sans effort !

Le Miracle Morning a été proposé par Hal Elrod, et c’est, de mon point de vue, un booster pour être plus soi-même, apprendre à se faire plaisir même dans les petits détails, pour ne citer que quelques bénéfices de cette méthode, qui n’en est pas une.

Le principe que j’ai choisi de retenir c’est de se lever une heure plus tôt – voire plus – que l’heure à laquelle sonnait notre réveil jusque-là, et de faire des choses qui nous plaisent. Le deuxième principe que je conseille de retenir est de ne pas appuyer sur le bouton de répétition du réveil et se lever dans la minute. D’ailleurs il est 6h48, et j’écris cet article. J’en ai eu une envie soudaine, et ça me rend heureuse !

Ça ne veut pas dire que tout le monde se lève à 5h30 du matin !

Je me mets à la place d’une personne qui travaille de nuit et dort la journée.
Supposons qu’habituellement elle se couche vers 8h30 du matin, après être rentrée du travail et avoir emmené ses enfants à l’école, et qu’elle met son réveil à 17h30, prend juste le temps de faire des courses et retourne travailler. Son Miracle Morning pourrait consister à se réveiller à 16h30, voire avant si elle le souhaite, et en profiter par exemple pour faire du footing, ou, en été, aller nager ou lire un bouquin dans un parc.

Avant je me levais vers 6h45 les jours où j’avais mon fils, et 7h quand je ne l’avais pas. La veille de mon premier jour de MM, j’ai décidé que je me lèverais avant 6h, et ai mis le réveil pour 6h. Je me suis réveillée à 5h45 pile pendant les trois jours suivants ! Ensuite ça a été variable entre 5h40 et 6h. Puis après deux semaines j’ai commencé à voir le jour vers 5h. Je n’en croyais pas mes yeux. Au début je me rendormais, et comme ça se prolongeait, j’ai choisi d’écouter mon corps et de me lever à 5h. Dès lors, de 5h à 7h15, heure à laquelle je réveille mon fils, je profite de chaque minute.

Cerise sur le gâteau, ça m’a donné envie de réveiller mon enfant 10 minutes plus tôt qu’avant. J’avoue être un peu moins assidue pour lui que pour moi, mais quand je le fais il adore qu’on passe ce temps tous les deux le matin à jouer aux legos ou à lire un livre.

Personnellement ce que je fais dans mon Miracle Morning (MM) varie chaque jour, à part mes affirmations, et je choisis mon programme et mon heure la veille. J’ai même changé ma manière de noter mes rendez-vous dans mon agenda, depuis que j’ai commencé le MM pour avoir un coin ou noter mes activités du matin.

J’ai divisé mon agenda en quatre parties, dont celle en haut à gauche pour mon MM, et les trois autres pour le matin, l’après-midi et le soir.

Quand mon fils est avec moi, comme il se couche tard, je me couche en même temps que lui ou peu après lui – entre 21h30 et 22h – ce qui est considéré comme tôt pour une adulte. Je suis une personne dite « du matin », et du coup me coucher tôt me va bien.

Je suppose que le fait d’être célibataire permet de gérer plus facilement son temps que lorsqu’on est en couple. Cependant je crois que se coucher et se réveiller relativement tôt est possible, quand on le choisit. J’ai lu plusieurs témoignages de personnes effectuant le MM, et dont le partenaire ne le fait pas. Certaines d’entre elles (homme ou femme) se couchent « tôt », et ont une vie de couple tout aussi, voire plus épanouissante, que les couples se couchant tard. Une des idées qui me vient, pouvant expliquer cela, c’est que la personne qui fait le MM est plus heureuse, plus consciente, et que du coup son couple en bénéficie.

Je vous pose la question : est-ce que le fait de regarder des séries à la télévision avec votre conjoint, de 22h à 23h, contribue à apporter du bonheur dans votre vie de couple ?

Si la réponse n’est pas un OUI convaincu, alors peut-être que tenter le MM vaut la peine?

La réponse à ces deux questions vous appartiennent, et aucune n’est juste ou fausse.

Lorsque je n’ai pas la garde de mon enfant, je me couche en général plus tard que 21h30, que ce soit pour travailler chez moi ou pour sortir boire un verre. J’aime tellement les projets que j’ai mis en place – je m’y suis mise plus à fond depuis environ deux mois, tiens, tiens, effet Miracle Morning? – que je ne vois pas le temps passer le soir, et je me couche parfois vers minuit. Cependant la plupart du temps, j’ai choisi de le faire avant 22h; mon Miracle morning m’a permis de réaliser naturellement le nombre d’heures de sommeil dont j’ai personnellement besoin, et j’ai choisi d’honorer mon corps en lui donnant ces heures dont il a besoin. Je me couche donc avant 22h-22h30 et me lève vers 5h, sans réveil.
Quand je me couche vers minuit, je mets mon réveil plutôt vers 6h et je laisse mon corps décider de son heure préférée. Il garde quand même 5h-5h30. Et si je sens la fatigue pendant la journée, je me repose de 5 à 20 minutes. Depuis que j’ai commencé le MM, là aussi je mets un minuteur à 20 minutes, et il arrive fréquemment que mon corps se relâche rapidement et se réveille avant le temps imparti. Je le sens capable de se réguler tout seul, il attendait juste que je l’écoute et lui laisse la liberté de fonctionner à son unique manière.

Alors, tenté?

Share

About Tamara

Ingénieur HES en gestion des médias IT Monitrice Jeunesse et Sport - Gymnastique et danse - Sport des jeunes Blue Belt NIA® teacher Reiki 2ème niveau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*