Le rire, une maladie positivement contagieuse!

Tamara/ mars 23, 2017/ Prendre conscience/ 0 comments

Il vous est sûrement arrivé de bailler parce que votre voisin vous avait précédé?
Et le rire? Vous l’a t-on déjà transmis? Il y a un peu plus d’un mois, une de mes amies, animatrice de yoga du rire sur Lausanne, m’avait transmis une vidéo que j’ai eu l’irrésistible envie de partager, dès le moment où j’avais terminé de la regarder. J’ai montré cette vidéo en direct, je l’ai mise sur ma page Facebook, envoyé par mail…tous les moyens étaient bons pour promouvoir la positivité et donner le sourire, ne serait-ce qu’à une seule personne!

Depuis la vision de cette vidéo, j’avais ajouté, dans la liste des cent choses que je souhaite faire dans ma vie, le fait de déclencher la joie dans un bus ou tout autre transport public.

J’ai le bonheur d’annoncer aujourd’hui qu’hier, j’ai pu rayer ce souhait de ma liste. Et cela avec la complicité du livre Comment devenir un optimiste contagieux, de Shawn Achor, conférencier et entrepreneur, qui applique la psychologie positive dans le monde professionnel.

Je lisais cet ouvrage dans le train. J’avais déjà fait le tour de mon voisinage, et avait remarqué qu’un des hommes d’âge mûr en face de moi avait déjà une « aura » positive. J’étais cependant loin d’imaginer que j’allais l’entraîner dans l’aventure du rire. Jusqu’à ce que je lise

Dans certains états, les capes de Superman que l’on achète pour Halloween doivent porter l’avertissement qu’elles ne vous feront pas voler pour de vrai.

[Je dois avouer que, même en relisant cette phrase pour vous la recopier ici, je n’ai pas pu m’empêcher de commencer à rire. Que voulez-vous, je trouve cet état de fait hilarant!]

Revenons dans le train. Juste à la fin de la phrase, j’ai été prise d’un fou rire, que j’ai tout d’abord tenté de contenir ( réflexe conditionné de honte). Après quelques secondes, mon mental a lâché prise et j’ai pu bien profité de ce moment. Je m’arrêtais pour reprendre dès que je lisais la phrase. Mon voisin d’en face, souriant de plus en plus largement, a fini rire et par me sortir « bon d’accord, là tu me dis ce qui te fait tellement rire »! J’ai réussi, entre deux salves, à lui réciter la phrase. Plus tard, j’ai pu revivre une expérience similaire, en y entraînant également mon nouveau voisin de gauche, qui se retenait de rire en m’entendant, et qui a fini par craquer. Plus on est de fous, plus on est proche, plus on rit!

Ce que je trouve d’extraordinaire dans ces deux expériences, c’est que non seulement elles ont apporté du positif dans la journée de trois personnes, dont la mienne, mais en plus elles nous ont permis de partager des idées, des intérêts. Et pour moi, elles m’ont permis de faire ce que j’ai de plus précieux: déclencher la joie!

 

 

 

Share

About Tamara

Ingénieur HES en gestion des médias IT Monitrice Jeunesse et Sport - Gymnastique et danse - Sport des jeunes Blue Belt NIA® teacher Reiki 2ème niveau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*