Oser l’authenticité et en sortir vainqueur

Tamara/ juin 27, 2017/ Accepter d'être soi/ 0 comments

Il y a quelques jours je me suis rendue à un entretien d’embauche. Un poste qui me parlait, et pour lequel j’avais déjà pris le risque d’être moi lors de l’envoi de ma candidature. Résultat? J’en suis ressortie grandie, sans la joie du résultat extérieur, mais plutôt celle de l’effet intérieur, qui n’a pas de prix.

Cela fait quelques mois que j’ai commencé à mettre sur papier les principales caractéristiques du job qui va se matérialiser pour moi. Celui pour lequel je viens d’avoir un entretien répond à tous les critères de sélection. Quel stress le jour J, me direz-vous peut-être?

Au contraire.

Lorsque j’ai lu le contenu de l’annonce de ce poste, j’ai eu envie d’être vraie dès le début, afin qu’on me choisisse pour ce que je peux apporter à ce travail et pour ce qu’il peut m’apporter également. Alors pour la première fois depuis bien des années, j’ai écrit ma lettre de motivation à la main. Parce qu’écrire à la plume, c’est moi, c’est une facette de qui je suis que je transmets vers l’extérieur.

En plus de cela, cette candidature a fait ressortir une autre facette de moi-même, que je n’acceptais pas forcément avant: recevoir – facette féminine – de l’aide, et donc la demander. Pour une fois, j’ai entrevu un travail qui correspondait tellement à qui je suis et ce que je voulais amener que j’ai fait le pas de demander à mes amies un service. Preuve supplémentaire que l’univers répond à notre demande, quand cette demande est alignée avec ce que nous sommes vraiment: des connexions linkedIn existaient entre une de mes amies et ce job.

J’ai été sélectionnée. Je suis allée à l’entretien, et pour cela également, j’ai décidé d’être authentique. Même si j’ai entendu à plusieurs reprises que ma joie de vivre pouvait être assimilée à de la nonchalance face à un recruteur, j’ai été moi-même. Je me suis préparée avant, bien sûr, tout en tenant compte de mes parts d’ombre et de lumière.

Je suis ressortie de l’entretien avec la seule assurance que j’avais transmis une partie de mon essence; mon assurance et ma vulnérabilité, mon côté feu et mon côté eau, mon yin et mon yang. Je n’étais pas sûre de moi durant cet entretien, et c’était ok. Je n’avais pas les diplômes de langue mais je les parlais, et c’était ok. La seule chose dont j’étais sûre, c’était que je parlais avec le coeur, et que si les personnes en face recevaient avec le coeur, leur choix de me prendre ou non serait juste. Si la personne unique que je suis peut apporter quelque chose aux personnes touchées par ce travail, alors je l’aurai. Sinon, c’est qu’une autre personne aura plus à apporter, et je l’accepterai.

Qu’est-ce qui fait que je suis spéciale pour ce job, m’a t-on demandé? Parce que je crois que je peux y apporter ma joie de vivre, ma prise de conscience, et mon authenticité.
Rien que de m’entendre dire cela à une personne en position de force a été un moment dans lequel je me suis sentie puissante.

Que c’est bon d’être soi, de sentir la puissance qui vient de l’intérieur!

 

Qu’adviendra t’il? Inch’Allah! Comme diraient certaines personnes qui ont croisé mon chemin! « And so it is ».

Quoi qu’il arrive, je suis vainqueur! Parce que la plus grande victoire pour moi, c’est celle d’avoir accepté des facettes de qui je suis et de l’avoir exprimé!

Share

About Tamara

Ingénieur HES en gestion des médias IT Monitrice Jeunesse et Sport - Gymnastique et danse - Sport des jeunes Blue Belt NIA® teacher Reiki 2ème niveau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*