Pleine conscience de la vie à travers la prise de conscience du corps

Tamara/ octobre 27, 2016/ Prendre conscience/ 0 comments

Je suis assise sur la plage de Mallorca. Automne. Température aux environs de 24°C, à laquelle s’ajoute une brise fraîche qui m’amène à garder mon pullover. Je me lève et me positionne debout, les pieds sur le sable mouillé. De douces vagues viennent me lécher les orteils. Je prends petit à petit conscience du vent qui traverse les mailles de mon pull, de la fraîcheur de l’eau et du contact du sable presque crissant sous mes plantes de pied. Prise de conscience du corps.

Et ô surprise! Au milieu de cette prise de conscience vient subrepticement s’insinuer la question: “qu’est-ce que j’aime vraiment?” Parce qu’à cet instant précieux j’aime justement le contact du sable. J’aime porter ce vêtement chaud et chaleureux, tout en ayant les pieds recouverts par les vagues de la mer. Et dans ma vie? Dans cette vie? Qu’est-ce qui me donne cette même joie intérieure?

Les réponses me viennent en quelques minutes. Quelques minutes paradoxales, pendant lesquelles l’abandon de ce que je ne veux plus et de certains masques que j’ai créés se mêle à la joie et la sérénité de ressentir qui je suis vraiment et ce qui me porte en avant. Certains qualifieraient ces instants d’”illumination”. Une chose est sûre, ce moment de re-prise de conscience des sensations physiques, que les éléments ont offert à mon corps, m’a amené à toucher du bout des doigts à la pleine conscience de ce qui me caractérise et qui fait ma force.

J’ai pleuré plusieurs minutes derrière mes lunettes de soleil, enlevant dans mon esprit les couches d’oignon représentant les croyances inconscientes telles que “il n’y a que les danseurs de Béjart qui peuvent être appelés danseurs, pas moi”, “je ne trouverai jamais un travail qui me permettra d’exprimer mon amour et mon don (je lui préfère le terme anglais “gift”, plus humble) pour l’écriture, ou encore “je n’aurai jamais l’argent pour louer une maison au bord de l’océan et donner un cours de Nia sur la plage qu’elle surplombe”.

Ce jour-là, grâce à l’attention que j’ai porté aux sensations de mon corps, je me suis connectée à mon esprit. J’ai trouvé dans cette connexion une manière de prendre pleinement conscience de ma vie. Et j’ai également recommencé à marcher sur le chemin de développement personnel sur lequel j’avais eu besoin de prendre une pause.

Share

About Tamara

Ingénieur HES en gestion des médias IT Monitrice Jeunesse et Sport - Gymnastique et danse - Sport des jeunes Blue Belt NIA® teacher Reiki 2ème niveau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*